ESSAIS BÉBÉ HUMEURS

Arrête d’y penser et ça viendra tout seul !

9 septembre 2018

« Arrête d’y penser et ça viendra tout seul !  » 

Cette maudite phrase … je ne compte plus le nombre de fois où j’ai entendu un proche me la sortir depuis que j’ai mis au courant une partie de ma famille/amis de nos essais bébé. Arrêter d’y penser ? Sincèrement j’aimerais bien ! J’aimerais bien penser à autre chose, ne plus être focaliser bébé ! Mais je pense qu’il est tout à fait normal, dès qu’un couple prend la décision de faire un enfant, qu’ils y pensent ! Parce que faire un enfant sans vraiment y penser, c’est un peu bizarre comme concept vous ne croyez pas ?  

Bien-sûr, j’ai conscience que mes proches ne me disent pas ça pour me faire du mal, ni même pour me faire la moral. Je sais que ça part d’une bonne attention, que chacun essai de m’aider et de tenter de me rassurer comme il le peut. Une fois de temps en temps ça passe, mais quand ils sont en boucle sur cette réponse toute faite, ça devient vraiment lourd.

Dans le même style de réponses, il y aussi l’anecdote des amis … On ne vous l’a jamais faite à vous ? Si, vous savez, cette fameuse histoire :

« Tu sais j’ai des amis ils ont essayé au moins 3 bonnes années, puis un jour ils sont partis en vacances et quand ils sont revenus elle était enceinte »

Obligé, vous aussi vous l’avez déjà entendu. Elle est quand même marrante cette histoire d’amis qui essaient depuis très très longtemps mais n’y arrivent pas puis, partent en vacances, se changent les idées et paf ! bébé arrive ! Non mais parce que cette histoire, depuis que je suis en essais bébé, j’ai du l’entendre au moins une dizaine de fois, de la bouche de personnes totalement différentes qui ne se coutoyaient pas.  Alors soit tout le monde à les mêmes amis, ou alors, chacun à une amie à qui s’est arrivée ? Je fini par me dire que les gens se réapproprient simplement les histoires qu’ils entendent.

Sinon pour la petite info, en 16 mois de temps, moi aussi je suis partie en vacances me changer les idées, me baigner, me faire des restaurant, les marchés nocturnes, du jet-ski bref, des vacances bien remplies, où je me suis bien changée les idées et pourtant malheureusement, je n’ai pas eu la chance de ramener bébé dans mes valises !

Alors que je bloque mon corps parce que je pense trop à bébé, je veux bien y croire. Je sais que le mental à un pouvoir fou sur le corps, les dénis de grossesses en sont une preuve. Ou dans mon cas, prier pour ne pas avoir mes règles afin de pouvoir faire un test de grossesse, et réussir les retarder de 5 bons jours. Donc oui, le fait de penser sans arrêt à bébé ne facilite pas la tâche à mon corps, je le conçois. Mais par pitié … me dire « Arrête d’y penser ! », non juste là, pas possible ! C’est comme si je demandais à un grippé d’arrêter de tousser ou d’éternuer, ce sont justes des choses en face desquelles je suis impuissante, des choses que je ne peux pas contrôler. Tiens c’est comme si je vous disais à vous: Tu fais des cauchemars ? Bah arrête de rêver alors ! WTF ?!

Voilà, c’était juste une parenthèse. Parce que depuis que je suis en en essais bébé on me demande sans cesse où ça en est. Et les gens ont tendance à me faire culpabiliser en me disant que c’est de ma faute parce que j’y pense TROP ! J’avais donc envie de m’exprimer à ce sujet parce, j’en ai marre d’entendre cette réponse pré-établie qui me tape sur le système.

Et vous il y a t-il des choses qu’on vous rabâche de ne pas faire, et face auxquelles vous êtes pourtant totalement impuissant(e) ? 

Je vous dis à très vite ~ 

Des bisous Xoxo 

You Might Also Like

4 commentaires

  • Reply Mamanadesformes 11 septembre 2018 at 13:15

    J’ai l’impression que cette étape est un peu un passage obligé dans notre combat.
    Les gens se savent pas trop comment réagir d’où leur RALC.
    Ne pas y penser c’est impossible, penser à autre choses on finit par y arriver. Une fois le diagnostique posé, je me suis beaucoup moins focalisé, mes cycles ont a nouveau été régulier et puis la vie à continuer. On oublie jamais notre combat, on apprend à vivre avec.

    • Reply AURÉLIE - LEJOLICARNETDAURE 12 septembre 2018 at 15:39

      C’est ça qu’il est difficile de comprendre pour la plupart des gens, comme tu le dis « Ne pas y penser est impossible » mais en effet on apprend davantage à vivre avec avec le temps. Je sais que par rapport à nos tous premiers essais bébé, je suis beaucoup moins dans l’attente d’une grossesse. Je me dis que de toute façon je suis suivi par des spécialistes et que je finirai bien par débuter dans les mois à venir une PMA. Même si je sais qu’une grossesse naturelle est envisageable, je me focalise beaucoup moins là dessus qu’auparavant. Merci de m’avoir partagé ton ressenti 🙂

  • Reply Angie 12 septembre 2018 at 12:13

    Coucou Auré. Tu te doutes que ton article fait écho dans ma tête. Depuis un an et demi je vis ça aussi tous les jours. A les entendre c’est notre faute… Comme toi, j’ai été en vacances, j’ai fait des travaux chez moi, je me suis plongée dans le boulot, mise au tricot, au yoga… Mais quand la nature en a décidé autrement…
    Et puis il y a toujours les gens plein de bons conseils avec leurs astuces de grand-mère. Y’a même pas deux jours on m’a sorti que je devais mettre un oeuf sous mon lit… J’ai toujours pas compris le principe !
    Je pense que seule les personnes qui traversent ce que nous vivons peuvent comprendre.
    Tu sais tout le courage, l’espoir et les victoires que je te souhaite dans les mois à venir.
    Je t’embrasse fort <3

    • Reply AURÉLIE - LEJOLICARNETDAURE 12 septembre 2018 at 15:44

      Coucou Angie ! Oh … tu m’as mise la petite larme à l’œil (si si pour de vrai). Tant de soutien fait chaud au cœur <3 et tu sais combien je te souhaite la même chose <3 C'est dingue toutes les "bêtises" que l'on peut entendre. Je n'aime habituellement pas parler de "bêtises" pour ces choses, les gens sont libres de croire et de se rattacher à ce dont ils ont envie bien évidement, mais ils doivent avoir conscience que tout le monde ne partage pas leurs croyances. Je te souhaite également du courage et un bébé très très vite. On continue de se soutenir et de croiser les doigts l'une pour l'autre évidement. Je pense bien fort à toi et t'embrasse <3

    Ecrire un petit mot